≡Menù

Provence et de Corse, vins de

Vin Chianti Toscan

NewsletterBoutiqueContactez-nousCrédits

Provence et de Corse, vins de

Provence et de Corse, vins de, vins d’appellation d’origine contrôlée des régions de Provence et de Corse. Par sa situation méditerranéenne, le vignoble provençal est très ancien. Il se développe au fil des diverses colonisations (Phocéens, Romains), puis au Moyen Âge sous l’impulsion de l’Église et de la noblesse, représentée notamment par Éléonore de Provence au XIIIe siècle et le roi René au XVe siècle. La fortune commerciale de ses vins est anéantie à la fin du XIXe siècle par l’invasion du phylloxéra et se restaure, non sans difficultés, au début du XXe siècle (caves coopératives) pour s’affirmer progressivement, grâce aux efforts des appellations VDQS et AOC, à un vrai niveau qualitatif. Le climat chaud et sec, plus modéré sur la bordure maritime, plus continental dans la partie nord, caractérise les différentes appellations de la région. Dans les Côtes-de-Provence (17 000 ha), les sols caillouteux autour de la montagne Sainte-Victoire, les calcaires, marnes et grès du bassin du Beausset, les terroirs cristallins aux pieds des Maures et de l’Estérel, les terres soit cristallines soit calcaires de la vallée intérieure et les sédiments calcaires des collines du Haut-Var façonnent une palette de rosés et de rouges (grenache, syrah, mourvèdre, cinsault, cabernet sauvignon), ainsi que de blancs (ugni blanc, clairette, rolle, sémillon), dotés, pour les meilleurs, d’un beau caractère. Les Coteaux-d’Aix-en-Provence et les Baux-de-Provence, sur des terres à dominante argilo-calcaire, s’illustrent avec des rouges parfumés et charpentés et des rosés vigoureux. Les Coteaux-Varois, aux sols calcaires, produisent des vins plus friands et plus vifs. Aux portes d’Aix, Palette (15 ha répartis sur 2 propriétés, dont Château-Simone) reste une appellation rare et prestigieuse en rouge et rosé (grenache, cinsault) et en blanc (clairette). En bordure de côte, Cassis produit essentiellement des blancs d’agréable tenue, tandis que Bandol, sur ses « restanques » calcaires et marneuses, se consacre essentiellement au mouvèdre (associé au grenache et au cinsault), dans des rouges tanniques, séveux et épicés, ainsi que des rosés aromatiques. Bellet (38 ha, sur les hauteurs de Nice) s’inscrit à part avec des vins rares et originaux, rouges ou rosés (à partir de la folle-noire et du braquet) et blancs (à partir du rolle). Liée à la vigne à travers toute son histoire, la Corse est aujourd’hui dotée d’un vignoble rajeuni, mieux réparti sur les bons terroirs. Les terres granitiques, les plus répandues, concernent les appellations vin-de-Corse-Calvi, vin-de-Corse-Sartène, vin-de-Corse-Figari et vin-de-Corse-Porto-Vecchio ; le sciaccarellu domine dans les rouges et le malvoisie (vermentino) dans les blancs. Le sol calcaire de Patrimonio donne des rouges (dont un vin doux rare, le rappu), issus du niellucciu, charnus et fins à la fois, ainsi que des blancs élégants, issus du vermentino. Le vin-de-Corse-coteaux-du-cap-Corse, sur terrasses schisteuses, est principalement voué au blanc et surtout au muscat-du-cap-corse, vin doux naturel (VDN) dont l’appellation est également ouverte aux muscats de Patrimonio.

Plan du siteDesclaimerPropulsé par : Solutions d’ingénierie