≡Menù

Bordeaux, vins de

Vin Chianti Toscan

NewsletterBoutiqueContactez-nousCrédits

Historie

Implanté à l’époque gallo-romaine, le vignoble bordelais n’entame sa prestigieuse histoire qu’aux XIIe et XIIIe siècles. Rattachée à l’Angleterre pour trois siècles par le mariage d’Aliénor d’Aquitaine avec Henri Plantagenêt (roi d’Angleterre en 1154), l’Aquitaine développe son commerce et sa production de vin bordelais (alors clairet, c’est-à-dire clair et léger, sans notion de terroir particulier) grâce au marché anglais. À partir du XVIIe siècle, le négoce hollandais, en diversifiant la demande (petits vins de boisson ou de distillation, blancs doux, vins rouges de qualité et non plus clairets), favorise un nouvel essor du vignoble. Au XVIIIe siècle, sous l’impulsion de la bourgeoisie et de l’aristocratie parlementaire, la viticulture bordelaise opère sa mutation moderne : les techniques de culture, de sélection des terroirs et des cépages, de vinification et d’élevage du vin s’améliorent considérablement. Les négociants et courtiers, souvent anglais, s’installent sur le quai des Chartrons à Bordeaux et élaborent une hiérarchie des crus, qui aboutit au classement de 1855 et symbolise la suprématie des vins de Bordeaux et notamment des médocs.

Plan du siteDesclaimerPropulsé par : Solutions d’ingénierie